Skip to content

Cinq astuces pour que votre proche s’hydrate correctement.

Accueil » Blog » Aidants proches » Cinq astuces pour que votre proche s’hydrate correctement.
Cropped shenggeng lin xon3v3ge7ee unsplash.jpg

La canicule fait la une de tous les médias ! D’ailleurs nous aussi la semaine dernière nous en avons parlé dans l’article « Vague de chaleur : 3 mesures à suivre pour protéger votre proche ! » ICI. Cette semaine, nous revenons sur un point particulier, l’hydratation. Nous allons vous expliquer pourquoi les personnes âgées ont plus de risque de se déshydrater. Nous verrons ensuite 5 astuces pour favoriser l’hydratation.

Vous êtes prêts ? Alors on se jette à l’eau !

I Pourquoi les personnes âgées ont plus de risques de se déshydrater ?  

Pour commencer, un petit rappel sur l’eau :

L’eau est indispensable à de nombreuses fonctions du corps humain. La déshydratation survient quand la teneur en eau corporelle est trop basse. Cette baisse peut être liée à un apport en eau insuffisant, à des pertes d’eau excessives (ex : fièvre, diarrhée) ou à la combinaison des deux.

A savoir : Chez un adulte les besoins en eau sont en moyenne de 2,5 litres par jour. Une alimentation équilibrée permet d’en apporter un peu plus d’1 litre, le reste des apports provient de la boisson.

Chez les personnes âgées, des facteurs liés à l’âge (facteurs physiologiques) impactent le maintien de la balance hydrique. Toutefois d’autres facteurs cumulatifs peuvent aussi majorer le risque de déshydratation. 

Détaillons ensemble ces facteurs :

1. Facteurs physiologiques impactant l’hydratation

1.1 Diminution de la teneur en eau corporelle

Avec l’avancée en âge, la masse maigre (les muscles) a tendance à diminuer au profit de la masse grasse moins riche en eau. La teneur en eau corporelle totale peut ainsi diminuer de 4 à 6L entre 20 et 80 ans !


1.2 Moindre sensation de soif

Nous vous l’avons déjà dit dans notre précédent article, plus on avance en âge et plus la sensation de soif diminue : c’est ce qu’on appelle l’hypodipsie. Les chercheurs ont avancé plusieurs hypothèses pour expliquer ce phénomène : une altération de la fonction de certains récepteurs, des modifications hormonales ou encore des modifications de certains neurotransmetteurs. Cette diminution de la sensation de soif aboutit ainsi à une diminution de la consommation de boissons. D’où l’intérêt de proposer régulièrement à votre proche de boire même s’il n’a pas l’impression d’avoir soif.


1.3 Altération de la fonction rénale

Le vieillissement a aussi des répercussions sur la fonction rénale. Les reins ont de plus en plus de mal à concentrer l’urine et par conséquent à retenir l’eau, même en période de privation. Les reins régulent aussi moins bien l’excrétion de sodium ; celui-ci a un rôle important dans l’équilibre de la balance hydrique. Au total, on peut donc dire que plus on vieillit et plus la capacité des reins à adapter les pertes en eau et en sodium s’affaiblit, ce qui impacte l’hydratation.

2. Autres Facteurs

En plus de ces facteurs physiologiques liés à l’avancée en âge, d’autres facteurs peuvent se surajouter et majorer le risque de déshydratation.

  • Une moindre mobilité (qui engendre des difficultés d’accès à la boisson)
  • Des troubles de la déglutition
  • Une altération des fonctions cognitives et/ou sensorielles (en particulier baisse de l’audition). Ceci peut aboutir à des difficultés de communication et par conséquent à une limitation des apports en eau.
  • Certaines situations pathologiques (fièvre, diabète, incontinence…) qui peuvent majorer les pertes en eau
  • Des facteurs environnementaux (canicule, manque de personnel soignant dans des services sanitaire ou médico-sociaux induisant un apport en liquides insuffisant…)
  • La prise de certains médicaments (ex : diurétiques, neuroleptiques…)

Vous constaterez que l’équilibre de la balance hydrique est fragile et doit être surveillé de près. En effet, la déshydratation peut avoir des conséquences cliniques variées et potentiellement graves. En voici quelques exemples : hypotension orthostatique avec majoration du risque de chute, altération de la fonction cognitive, confusion aiguë, constipation… tous ces troubles peuvent conduire à une hospitalisation.

II. Cinq astuces pour faciliter l’hydratation de votre proche

1. Proposez régulièrement des boissons au cours de la journée

Comme nous l’avons expliqué plus haut, la soif n’est pas toujours un bon indicateur chez le sujet âgé. Par conséquent, n’attendez pas que votre proche vous dise qu’il a soif pour lui proposer à boire.  

2. Facilitez l’accès à l’eau

Peut-être que vous n’êtes pas en permanence avec votre proche. Pensez-alors à lui faciliter l’accès à l’eau.

Voici ci-dessous quelques exemples à adapter à la situation de votre proche :

  • D’abord, pensez à mettre la boisson à hauteur pour qu’il ou elle puisse facilement l’attraper.
  • Si votre proche a du mal à boire au verre (en raison de troubles de déglutition ou parce qu’il est compliqué pour elle ou lui de soulever un verre), pensez aux pailles.

A noter : si vous voulez faire un geste écoresponsable, sachez qu’il existe des pailles en inox qui se nettoient facilement à l’aide d’un petit goupillon.

  • Il se peut que votre proche ait du mal à soulever une bouteille d’eau de plus d’1 litre : pensez aux fontaines à boisson ou aux gourdes. D’ailleurs certaines gourdes sont même isothermes !
  • Si la préhension d’un verre est compliquée pour votre proche et que vous craignez qu’il ne le casse, pensez aux ecocups ou gobelets réutilisables. Ils sont plus légers qu’un verre mais plus stables qu’un gobelet jetable. De plus ils ont d’autres avantages. Ils sont souvent décorés donc plus visibles qu’un verre. Vous pouvez les réutiliser ce qui est mieux pour la planète. Enfin vous pouvez même créer des gobelets personnalisés (par exemple avec vos photos) : ça peut être une idée de cadeau pour votre proche !

3. Variez les plaisirs

On parle beaucoup de l’eau mais ce n’est peut-être pas ce que votre proche préfère. Proposez à votre proche des boissons qu’il apprécie particulièrement :

– eaux aromatisées (avec un peu de sirop, du jus de citron, de la menthe fraîche, des fruits…)

– jus de fruit (dans l’idéal 100% pur jus et sans sucre ajouté)

– lait 

Attention, le café et le thé ont un effet diurétique et doivent être consommés avec mesure.

Les sodas ne sont pas recommandés car trop sucrés et l’alcool est à proscrire car, entre autres inconvénients, il favorise la déshydratation.

4. Améliorez l’hydratation via l’alimentation

On vous l’a dit, une partie de la quantité d’eau quotidienne est apportée par l’alimentation. En particulier, les légumes et les fruits sont gorgés d’eau et certains plus que d’autres. Chez les légumes les champions sont le concombre, la salade et les radis rouges tandis que chez les fruits, la carambole, le melon et la pastèque se partagent le podium. Si la composition en eau des aliments (ou en autres nutriments) vous intéresse, n’hésitez pas à consulter le site Ciqual de l’Anses (l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail).

Idée à retenir : par les chaleurs actuelles pensez aux soupes froides de légumes (de type gaspachos). On pourrait presque les inclure dans les variantes de boisson et elles ont en outre l’avantage d’apporter des minéraux.

5. Pensez à l’eau gélifiée

Si votre proche a des troubles de la déglutition ou si tout simplement, il ou elle aime les desserts ou les petites douceurs qui rappellent les bonbons, pensez à l’eau gélifiée. Vous pouvez fabriquer vous-même votre eau gélifiée aromatisée (à l’aide de sirop ou en mélangeant l’eau avec du jus de fruit ou encore en utilisant celui-ci pur). 

Il existe deux techniques pour fabriquer votre eau gélifiée : l’agar-agar ainsi que la gélatine. Dans cette vidéo, on vous explique très bien les particularités de chacun et le mode d’utilisation.

A savoir : ces préparations ne se conservent pas plus de 24h.

Sachez qu’il existe aussi des poudres gélifiantes prêtes à l’emploi ou des eaux gélifiées aromatisées prêtes à l’emploi (en coupelles ou en gourdes jetables). Leur date limite de consommation est plus longue par contre elles doivent être consommées rapidement après ouverture. On les trouve dans les pharmacies ou en magasins spécialisés (matériel médical).

A retenir : Les eaux gélifiées sont classées parmi les denrées alimentaires et ne correspondent pas à la définition d’un médicament. A ce titre, elles ne sont donc pas remboursées même si elles sont prescrites par un médecin (vous pouvez d’ailleurs les acheter sans prescription).

Vous sen savez désormais plus sur l’hydratation. On espère que vous vous sentirez inspirés par ces idées : n’hésitez pas à nous partager vos idées de recettes !

On vous dit à la semaine prochaine. D’ici là, hydratez-vous bien et prenez soin de vous !

Partager sur les réseaux sociaux

Laissez un commentaire





Derniers articles

Idées de cadeaux de Noël pour votre proche âgé

30 idées de cadeaux de Noël pour votre proche âgé.

Les décorations de Noël fleurissent partout dans les villes et peut-être commencez-vous déjà à faire vos emplettes pour les fêtes. Si vous cherchez des…

Ecrire ses directives anticipées

Les réponses à ces 5 questions que vous vous posez sur les directives anticipées.

Quand on se projette dans l’avenir, en général on préfère n’imaginer que les choses positives qui vont nous arriver. Certains attendent avec impatience le…

Société bienveillante et inclusive pour les malades vivant avec une maladie neuro-évolutive.

Maladies neuro-évolutives : vers une société bienveillante et inclusive.

Les 12 et 13 novembre se tenaient à Reims les journées « Ethique, Alzheimer et maladies-neuro-évolutives » organisées par l’Espace éthique d’Ile de France. Nous y…

Illustration dépression

Coup de blues ou dépression ?

De nombreux aidants sont affectés moralement par le vécu de cette situation. Vous aussi, vous ressentez peut-être divers sentiments : un sentiment d’injustice, de…

Le gouvernement se mobilise pour les aidants

Le gouvernement se mobilise pour les aidants

Le 23 octobre, le premier ministre Edouard Philippe a annoncé le lancement d’un plan sur 3 ans pour soutenir les aidants. Il a été…

Grippe

« Winter is coming. » Comment se préparer à affronter la grippe ?

Les températures sont en baisse, le temps est plus gris, les jours raccourcissent et on change d’heure : l’hiver approche ! Et avec lui,…

Vous souhaitez en savoir plus, suivre notre actualité, trouver des conseils?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle

et recevez gratuitement un livre blanc informatif.