4 livres pour parler de la maladie d’Alzheimer aux enfants et aux ados

Accueil » Blog » Aidants proches » 4 livres pour parler de la maladie d’Alzheimer aux enfants et aux ados
Lecture

Vous ne savez pas trouver les mots justes pour parler de la pathologie d’un proche avec vos enfants ou tout simplement comment entamer la conversation avec eux ? A l’occasion de la journée mondiale de la maladie d’Alzheimer le 21 septembre, il nous a paru intéressant de vous présenter 4 livres qui permettent d’aborder le sujet avec des enfants et des adolescents. 

Un grand merci à Isabelle, notre bibliothécaire préférée pour son aide bénévole dans la recherche de ces ouvrages.

1. La mémoire effacée de Brigitte Marleau

La mémoire effacée

Résumé :

Léo va tous les samedis avec son papa Clément voir sa mamie Rose qui habite dans un immeuble à étages avec beaucoup d’autres grands-mamans et grands-papas. Mamie Rose ne reconnaît plus du tout Clément et d’ailleurs, quand elle voit Léo, elle pense que c’est Clément. Parfois aussi Mamie Rose oublie la question qu’elle voulait poser ou bien elle ne sait plus quel jour on est. 

Léo a demandé à son papa : « C’est quoi la maladie de grand-maman ? » et Clément a répondu : « C’est l’Alzheimer. » 

Mais Léo, ça ne le gêne pas que Mamie oublie plein de choses parce qu’il l’aime fort, fort, fort. D’ailleurs quand il vient la voir chaque samedi, il se promène avec elle et la fait rire en lui racontant tout ce qu’il a fait dans la semaine.

Pourquoi on l’aime ?

Il s’agit d’un livre très court, bien adapté à notre avis pour des petits de maternel. Le livre aborde sans pathos les symptômes de la maladie (oublis, prosopagnosie*…). La maladie est nommée sans pour autant la présenter de façon effrayante. Mais surtout, ce qui nous a plus c’est l’accent qui est mis sur les capacités restantes de Mamie Rose et sur la possibilité pour son petit-fils de partager des moments agréables avec elle chaque semaine.

*La prosopagnosie est le terme médical qui signifie qu’on ne reconnaît plus les visages.

2. Au revoir Adélaïde de Geneviève Casterman

Au revoir adélaïde

Résumé :

Maturin a aimé tendrement Adélaïde, alors il écrit un album pour raconter leur histoire et lui dire merci. Cette histoire commence par leur rencontre : un coup de foudre ! Puis ils se sont mariés, ont créé une famille. D’abord un enfant, puis deux puis trois. Ah oui, on ne vous a pas dit, Maturin et Adélaïde sont des kangourous. Les enfants ont grandi, ils sont partis de la maison et les tourtereaux ont beaucoup voyagé ; ils se sont occupés de leurs petits-enfants aussi. Ah ! La cuisine d’Adélaïde. Puis petit à petit, Adélaïde a commencé à perdre un peu la mémoire, à ne plus se reconnaître dans la glace, à confondre les mots, les objets. Pour Maturin, cette situation était parfois dure à accepter. Puis il a eu une idée, inventer pour elle des voyages jusqu’à ce qu’Adélaïde parte un jour toute seule, sans faire de bruit, en catimini.

Pourquoi on l’aime ?

Tout est poétique dans ce livre, le texte qui regorge de rimes et les illustrations. Ce qui nous paraît intéressant c’est que le personnage narrateur parle de la colère qu’il ressent en tant qu’aidant face à cette situation mais aussi de la façon dont il décide ensuite de s’adapter pour « retrouver » son Adélaïde. La fin de vie est imagée par un départ pour un voyage sans retour ce qui permet ou pas de discuter du sujet avec l’enfant. Le livre nous paraît adapté pour des enfants de primaires. 

3. Les voyages de ma grand-mère de Juliet Rix (illustrations Christopher Corr)

Les voyages de ma grand mère

Résumé :

Ma grand-mère était une grande voyageuse : elle a fait le tour du monde. Aujourd’hui, les adultes pensent qu’elle est un peu perdue mais je sais moi qu’elle continue à voyager dans sa tête. Comment je le sais : parce qu’elle me raconte ses voyages et c’est comme si je voyageais aussi ! 

Pourquoi on l’aime ?

Ce livre a pour objectif d’aborder de façon non stigmatisante la maladie d’Alzheimer et d’ailleurs, cette thématique devient presque accessoire dans le livre. L’accent est mis sur les voyages que racontent une grand-mère à son petit-fils et qu’ils soient réels ou non n’a pas d’importance car les deux protagonistes ont la sensation de voyager. Pour chaque destination – qui correspond à des lieux bien réels cette fois et pas inventés : Delhi, Rome, Jérusalem, Londres, New-York – grand-mère évoque les points d’intérêt emblématiques de ces villes. Il faut souligner aussi le côté attrayant des illustrations très colorées de Christopher Corr qui plairont aux enfants. Le livre peut presque se lire comme un livre de voyage. D’ailleurs, à la fin du livre on retrouve un jeu avec une carte du monde sur laquelle sont représentés des objets souvenirs de chaque voyage qu’il faut rechercher dans les pages du livre.

4. L’été des pas perdus de Rachel Hausfater

L'été des pas perdus

Résumé :

Madeleine est une adolescente dont les parents sont divorcés. Cet été, alors qu’elle devait passer un mois de vacances avec son père, celui-ci part avec une nouvelle « chérie » et la laisse chez son grand-père Grégoire. Madeleine adore Grégoire mais bon, elle n’a pas l’impression de profiter de ses vacances en restant coincée à Paris. En plus de temps en temps, Grégoire a un comportement étrange, il oublie des choses aussi. D’ailleurs il a oublié d’aller à un rendez-vous médical puisque la secrétaire a laissé un message sur le répondeur pour lui fixer une nouvelle date de rendez-vous. Cette fois-ci, Madeleine l’accompagne chez un gérontologue : « C’est pas un spécialiste des champignons, ça ? » se dit Madeleine. Le docteur explique à Grégoire que sa mémoire ne fonctionne plus correctement, ce qui met Grégoire dans une colère noire. Par moments pourtant, c’est vrai, Grégoire revit son passé et voudrait rentrer chez lui, en Normandie. Madeleine et lui décident de partir en voyage et démarrent alors un road trip rocambolesque. Un moyen pour Grégoire de faire don de ses souvenirs à sa petite fille.

Pourquoi on l’aime ?

Accessible dès 10-11 ans environ ce livre est intéressant à plus d’un titre. D’abord, il n’y a pas beaucoup de livres sur le sujet s’adressant à un public ado (si vous avez d’autres références, n’hésitez pas à les laisser en commentaires). Ensuite, la lecture est très agréable et pleine de traits d’humour même s’il y a des moments plus graves. Le lien indéfectible qui lie Madeleine et son grand-père est décrit de façon très touchante. Enfin, le livre met l’accent sur les souvenirs anciens qui font sens pour une personne malade voire qui la valorise (par exemple, l’épisode dans le musée). Ceci fait écho à l’article que nous avions consacré à la thérapie par réminiscence ICI.

Nous espérons que cette sélection vous plaira. Pour aller plus loin, vous pouvez aussi consulter le site AlzJunior qui propose également du contenu et des sélections de livres adaptés aux plus jeunes sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées.

N’hésitez pas à nous laisser des commentaires si vous aussi vous avez des suggestions de livres pour enfants sur le sujet.

On vous dit « à la semaine prochaine » et d’ici là, prenez soin de vous !

Partager sur les réseaux sociaux

Laissez un commentaire





Derniers articles

Culpabilité

Dépasser la culpabilité de l’aidant

Entre le sentiment de mal faire ou de ne pas en faire assez, il n’est pas rare pour les aidants de ressentir de la…

Activité physique corde, poids, tapis

Difficile de faire de l’activité physique régulièrement ?

Bonjour à tous ! Nous vous espérons en forme ! Et si le reconfinement était justement l’occasion de vous occuper de votre forme ?…

art-thérapie

Connaissez-vous l’art-thérapie ?

Dans les programmes d’accompagnement pour les aidants que nous proposons (voir ICI), nous intégrons régulièrement de l’art-thérapie. Cependant, il nous a semblé que de…

Informations utiles pour les aidants

Solutions utiles pour les aidants pendant le confinement.

Dès le début du confinement, nous avons mis en place une nouvelle publication hebdomadaire sur le site appelée la Revue du web. Néanmoins, il…

Maladie à corps de Lewy

Maladie à corps de Lewy : encore trop méconnue.

Le 11 avril est la date de la journée mondiale de la maladie de Parkinson. Nous aurions donc pu écrire un article sur cette…

Trouver des informations validées

Coronavirus : comment trouver des informations fiables ?

Comme beaucoup, vous vous sentez peut-être noyé par le flot d’informations sur le Coronavirus. Il n’est pas toujours simple de distinguer vraies et fausses…

Vous souhaitez en savoir plus, suivre notre actualité, trouver des conseils?

Abonnez-vous à notre newsletter

et recevez gratuitement un livre blanc informatif.